IV COLLOQUE INTERNATIONAL 2021

Organisé par le Laboratoire de Littératures et Écritures des Civilisations (LLITEC) et le Groupe de Recherche et d’Études Latino-américaines (GRELAT) de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire), en collaboration avec la Cátedra Unesco de Estudios Afroiberoamericanos de l’Université d’Alcalá (Espagne) ; le Groupe de Recherche et d’Etudes sur les Noir-e-s d’Amérique Latine (GRENAL-Axe langages et Identités/CRESEM) de l’Université de Perpignan (France) ; la Asociación de Estudios Americanos del Principado de Asturias, de l’Université d’Oviedo (Espagne) et le Centro de Investigaciones en Ciencias Sociales y Humanidades desde América Latina (Équateur).

 

Date : mercredi 24 – vendredi 26 novembre 2021

Lieu : Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire

APPEL À COMMUNICATIONS

Réécriture-s de l’Afrique dans le Tout-Monde (XXème-XXIème siècles)

Afrique(s), Europe(s), Amérique(s)-Caraïbe(s), Asie(s)

À partir des perspectives croisées, cet appel interroge les passages et retours féconds entre Afrique(s), Europe(s), Amérique(s)-Caraïbe(s), Asie(s) en impliquant ainsi la notion de Réécriture/s en tant que discours, pratiques et réappropriation de soi.

La (re)construction de l’Afrique, tant à partir d’elle qu’au sein de ses diasporas, est proposée comme espace sans frontières ou lieu de remembrement fantasmé. La mythification du continent matriciel ou au contraire sa reformulation géopoéthique, notamment par le truchement de manifestations artistiques et/ou de productions littéraires africaines ou afrodescendantes (quid des luttes politiques et pratiques culturelles, symboliques) sont à apprécier aussi bien comme lieu alternatif de connexion, cadre de restauration et/ou espace-refuge d’interactions pour saisir les enjeux des appartenances et des pratiques de légitimation liés aux imaginaires composites. Une telle démarche entre en résonance avec la (re)création contemporaine d’un imaginaire inclusif où la (re)conceptualisation voire les relectures du soi sont une prise de conscience nécessaire pour une émulation affranchie des fantasmes de la colonialité.

Ici, l’hypothèse repose sur l’identité comme construction (dynamique) inhérente à un imaginaire collectif diversement réapproprié par les sujets interconnectés. Que ce soit au plan national ou transcontinental ou diasporique. C’est pourquoi le regard de ce colloque est nourri par un imaginaire composite car les éléments d’une identité sont aussi le fruit d’une construction trans-territoriale. Parmi de nombreux exemples, aussi bien le mouvement Harlem Renaissance, le Panafricanisme que le concept politique et littéraire autour de la Négritude, l’Afrofuturisme, l’Afroréalisme ou encore l’Afroféminisme sont des illustrations paradigmatiques qui nous renvoient à une racine matricielle : l’Afrique, ses diasporas et leurs transformations.

Ces pratiques, discours et stratégies de réappropriation peuvent être perçus comme des démarches décolonisatrices des imaginaires. Nous constatons par ailleurs que malgré les mécanismes de censure, le cyberespace est devenu un espace de légitimation des discours pour libérer la parole, la démocratiser par des voies de contournement, en contexte de minorisation.

Nous attendons des propositions de communication pluri(disciplinaires) portées par une réflexion autour de l’africanité dans les imaginaires du Tout-Monde (Édouard Glissant); ces propositions devraient mettre l’accent sur les enjeux imaginaires comme politiques culturelles et symboliques de réappropriation de soi dans les domaines des sciences humaines, de la littérature, l’art (cinéma, peinture, musique), l’histoire, la sociologie, la philosophie, etc.

Le Colloque s’adresse principalement aux Chercheur.e.s, aux Enseignant.e.s-Chercheur.e.s, aux doctorant.e.s et aux collectifs qui inscrivent la problématique dont il est question au cœur de leur(s) débat(s), questionnements et luttes.

Les axes thématiques (non exhaustifs) visés sont les suivants :

1-Poét(h)iques du soi : Poétiques/politiques, impacts des (micro-)récits et divers discours élaborés à visée émancipatrice.

2-Re/Territorialisation : Frontières, déplacements, diasporas, hybridations.

3-Résiliences et cures : Stratégies de contournement et identités en résistance.

4-Réappropriation des figures féminines tutélaires : À propos des figures référentielles et leurs combats.

5-Cyberespace et espaces alternatifs : Comment faire entendre ses voix/voies en situation d’invisibilité structurelle.

6-Identités noires et/ou Afro-descendantes : État actuel de la question et questionnements. Existe-t-il une identité noire loin de tout enfermement, au-delà de la « race » ? Ou plutôt des identités plurielles inspirantes qui sont autant de manifestations culturelles que d’expériences vécues ?

7-Religiosités populaires et pratiques cultuels : Un Soi africain réenchanté ou diabolisé.

8-Art, Afrique(s) et diaspora africaine : Nous insistons particulièrement sur les arts dans leur globalité, comme pan important tant dans la construction, la projection que le rejet d’un Soi noir/afro-descendant.

SOUMISSION DES PROPOSITIONS          

Langues des communications : français, espagnol, portugais et anglais.

Les propositions de communications sont attendues au plus tard le 31 mars 2021, conjointement aux adresses suivantes : jean.yao@univ-fhb.edu.ci ; lavou@univ-perp.fr ; ferduliszita.odomeangone@ucad.edu.sn

Le conseil scientifique se réserve le droit d’acceptation des propositions.

Elles comporteront : Nom et prénom, institution, adresse électronique, titre de la communication, résumé de 250 mots et une brève notice biobibliographique. Toutes les propositions devront être originales et n’avoir pas été publiées auparavant.       

NB : Les Actes du Colloque seront publiés, suivant les normes d’édition qui seront communiquées plus tard, après une sélection des textes par des expert.e.s rapporteur.e.s anonymes au niveau international.

Date limite pour la soumission des propositions : 31 mars 2021  

Notification d’acceptation : au plus tard le 30 avril 2021       

Date limite d’inscription : 30 juin 2021

INSCRIPTION (OBLIGATOIRE ET INDIVIDUELLE)

  • Chercheur.e.s, Enseignants-Chercheurs : 30.000 Francs CFA (50 euros/ 55 USD)
  • Collectifs : 30.000 Francs CFA (50 euros/ 55 USD)
  • Étudiant.e.s (Doctorat) : 10.000 Francs CFA (20 euros/ 22 USD)
  • Étudiant.e.s (Master) : 5.000 Francs CFA (10 euros/12 USD)

*Ces frais couvrent kit du participant, attestation de participation, pauses café et déjeuners. Les accompagnateurs/accompagnatrices et auditeurs/auditrices qui souhaitent bénéficier de ces avantages sont soumis aux mêmes conditions que les participants.

 

*Le paiement s’effectuera en monnaie locale FCFA (à l’arrivée pour les étrangers) auprès du Dr Kouamé N’Guessan Estelle (contacts : +225 88 30 36 41 / +225 05 78 60 74).

*Pour obtenir le “Certificat d’Assistance”, il faut avoir assisté à au moins 85 pour cent du total des sessions.

*D’autres informations pratiques concernant le temps de communication, le déplacement, l’hébergement, le Visa, les Vaccins, etc. vous seront données dans la deuxième circulaire.

ASSESSEUR.E.S

  • Prof. Carmen Bernand (Université Paris X-Nanterre, France)
  • Prof. Jean-Pierre Tardieu (Université de la Réunion, France) 
  • Prof. Marie Ramos Rosado (Université de Rio Piedras, Porto Rico)
  • Prof. María Elisa Velázquez (Institut National d’Anthropologie et Histoire, Mexique)
  • Prof. Mayra Santos Febres (Université Nationale, Porto Rico)
  • Prof. Théophile Koui (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Prof. Nancy Morejón (Académie Cubaine de la Langue, Cuba)
  • Prof. Agustin Loa-Montes (Université de Massachussett, USA) 
  • Prof. Mara Viveros Vigoya (Université Nationale de Bogota, Colombie)
  • Prof. Quince Duncan Moodie (Université Nationale, Costa Rica)
  • Prof. Joseania Freitas (Université Fédérale de Bahia, Brésil)
  • Prof. Jean-Godefroy Bidima (Université de Tulane, USA)
  • Prof. Hanetha Vété Congolo (Université de Bowdoin, USA)
  • Prof. Teresa Cañedo-Argüelles (Université d’Alcalá, Espagne)
  • Prof. Claudia Mosquera-Labbe (Université Nationale, Colombie)
  • Prof. M’baré N’gom (Morgan State University, USA)
  • Prof. John Antón Sánchez (Institut des Hautes Études Nationales, Équateur)
  • Prof. Justo Bolekia Boleka (Université de Salamanca, Espagne)
  • Prof. Frédéric Lefrançois (Université des Antilles, Martinique, France)

 

CONSEIL SCIENTIFIQUE

  • Prof. Coulibaly Adama (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Prof. N’Guessan Béchié Paul (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Prof. Adom Marie Clémence (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Prof. Victorien Lavou Zoungbo (Université de Perpignan, France)
  • Prof. Luis Mancha San Esteban (Université d’Alcalá, Espagne)
  • Prof. N’Goran Koffi David (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Prof. Koua Kadio Pascal (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Prof. Alain Pascal Kaly (Université Fédérale Rurale de Rio de Janeiro, Brésil)
  • Prof. Aurelia Martín Casares (Université de Málaga, Espagne)
  • Prof. Jean-Arsène Yao (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Prof. Georges Moukouti Onguedou (Université de Maroua, Cameroun)
  • Prof. Véronique Solange Okome-Beka (École Normale Supérieure, Gabon)
  • Prof. Begong-Bodoli Betina (Université Gaston Berger, Saint-Louis, Sénégal)
  • Prof. Marlène Marty (Université de Lille, France)
  • Prof. Wilfrid Miampika Moundélé (Université d’Alcalá, Espagne)
  • Prof. Chantal-Allela Kwevi (Université Omar Bongo, Gabon)
  • Prof. Clément Akassi Animan (Howard University, USA)
  • Prof. Ismael Sarmiento Ramírez (Université d’Oviedo, Espagne)
  • Dr. Ferdulis Zita Odome Angone (Université Cheikh Anta Diop, Sénégal)
  • Dr. Roberto Simbaña (CICSHAL-RELIGACIÓN, Équateur)

COORDINATEUR PRINCIPAL

  • Prof. Jean-Arsène Yao (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)

ASSESSEURS DE COORDINATION

  • Prof. Victorien Lavou Zoungbo (Université de Perpignan, France)
  • Dr. Ferdulis Zita Odome Angone (Université Cheikh Anta Diop, Sénégal)

COMITÉ TECHNIQUE         

  • Dr. Brou Angoran Adjoua Anasthasie (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)  
  • Dr. Koné Ténon (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Dr. Kouamé N’Guessan Estelle (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Dr. Djè Ana Maria (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Dr. Sylvia González (Cresem, Université de Perpignan, France)
  • Dr. Bamba Dochienmé Mathieu (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Dr. Brou Adjoua Elisabeth (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Dr. Daho Vartinel (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Dr. Lalékou Kouakou Laurent (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Tuo Ibrahim (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Cassien Oscar Roméo (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Mlle Yao Abran Angoua Bla Hermine (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Konin Ehui Arsène (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)