III Colloque Internationa 2019

III COLLOQUE INTERNATIONAL 2019

Organisé par le Groupe de Recherche et d’Études Latino-américaines (GRELAT), de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire), en collaboration avec la Cátedra Unesco de Estudios Afroiberoamericanos, de l’Université d’Alcalá (Espagne) ; le Groupe de Recherche et d’Etudes sur les Noir-e-s d’Amérique Latine (GRENAL-Axe langages et Identités/CRESEM), de l’Université de Perpignan (France) et le Seminario Permanente Juan Latino de Estudios sobre esclavitud, mestizaje y Abolicionismo en el mundo hispánico, de l’Université de Grenade (Espagne).

Date : mercredi 27 – vendredi 29 novembre 2019
Lieu : Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire

APPEL À COMMUNICATIONS

 

« Représentations collectives croisées : Afriques, Amériques et Caraïbes. XIX-XXI siècles »

En 1992, la commémoration des 500 ans de ce qu’il est convenu d’appeler la « rencontre de deux mondes », a donné lieu à plusieurs rendez-vous de haut niveau destinés à apporter un éclairage sur les multiples relations entre les Afriques et les Amériques. Parlant précisément de ces liens, le professeur Kifle Selassie Beseat soulignait que l’une des grandes leçons que l’on pouvait retenir de la commémoration de la rencontre entre ces deux continents, l’un inconnu de l’autre avant 1492, c’était « la soif d’apprendre et de se comprendre librement et réciproquement. L’Un sur la pluralité des racines du Soi et sur la multiplicité enrichissante et parfois polarisante, des sources de l’Autre » (Colloque Afrique-Amérique : Rencontre ancestrale, Caracas-Venezuela, 1-5 février 1993).

Ce rapprochement a aussi permis aux descendants des diasporas afro-descendantes de reconnaître, dans le cadre du processus de construction de l’identité historique nationale et ethnique, l’Afrique comme le berceau de leurs ancêtres et d’en construire un ensemble d’opinions, d’informations, de valeurs et de croyances. Cette relation objet-groupe constitue l’axe central de la réflexion que nous souhaitons mener sur la base du principe selon lequel une « représentation sociale est donc toujours représentation de quelque chose (l’objet) et de quelqu’un (le sujet) » (Denise Jodelet, Les représentations sociales, 1989).

À partir de connaissances historiques et historiographiques, il est permis d’affirmer que le regard (non univoque bien entendu) porté sur l’Afrique, par les Afro-descendants.es, traduit ce type de rapport, avec les positionnements socio-politiques et imaginaires contradictoires et conflictuels qui en découlent. Ces positionnements, dont il convient de d’apprécier rigoureusement la portée, lorsqu’ils se cristallisent dans les imaginaires sociaux, peuvent donner lieu à des mythes collectifs, des fois mobilisateurs voire subversifs d’un ordre sociopolitique établi souvent sur les bases d’un européocentrisme (Amériques-Caraïbes). Ils peuvent aussi mener à des positions contradictoires et à des confrontations y compris au sein des populations africaines ou afro-descendantes. Ainsi, que ce soit en Afriques ou dans ses diasporas le signe Afrique est fondamentalement, comme le dirait Valentin Mudimbe, un « conflicting object ».

Partant de ce qui précède, le présent Colloque se propose de réfléchir, pas nécessairement ni forcément depuis une perspective chronologique, et en privilégiant la transdisciplinarité, sur les tensions productives qui marquent les relations qui, à la fois, unissent et singularisent les Afriques, les Amériques et les Caraïbes. L’objectif étant de participer activement aux différentes initiatives institutionnelles (ONU, UA, UNESCO, etc.), universitaires et citoyennes (ONG, Mouvements culturels et politiques) visant à établir et à renforcer un dialogue renouvelé sur ce sujet. Le Colloque s’adresse aux Chercheur.e.s, aux Enseignant.e.s-Chercheur.e.s, aux Étudiant.e.s de Doctorat, aux collectifs qui inscrivent dans leurs agendas le dialogue dont il est question.

Les axes thématiques visés sont les suivants :

1-Histoire et mémoires : Chroniques, récits historiques, micro-histoires, histoires locales, marronnages, mémoires anticoloniales et antiesclavagistes, Panafricanismes, luttes des femmes.

2-Langues et littératures : Afro-négrismes en Amériques, les Afriques dans les biens symboliques (littératures, musiques, théâtres, cinémas, etc.) américains et caribéens, les Amériques/Caraïbes dans les biens symboliques africains, notamment dans les littératures africaines (décennies 1980)

3-L’Afrique (mise) en Musées : Musées, lieux de la mémoire, récits des expériences américaines et africaines

4-Identités imaginées : Discours, imaginaire racial et sexuel, représentations esthétiques, dis/continuités entre identités et territoires, identités dans des contextes pluriels, diasporas.

5-Ubuntu : État actuel des accords universitaires, relations économiques, échanges culturels (musiques, peintures, religions, cinémas, citoyennetés) et politiques en Afriques/Amériques/Caraïbes.

SOUMISSION DES PROPOSITIONS
Langues des communications : français, espagnol, portugais et anglais.

Les propositions de communications sont attendues au plus tard le 28 février 2019, conjointement aux adresses suivantes : jean.yao@univ-fhb.edu.ci ; lavou@univ-perp.fr
Le conseil scientifique se réserve le droit d’acceptation des propositions.

Elles comporteront : Nom et prénom, institution, adresse électronique, titre de la communication, résumé de 250 mots et une brève notice biobibliographique. Toutes les propositions devront être originales et n’avoir pas été publiées auparavant.
NB : Les Actes du Colloque seront publiés, suivant les normes d’édition qui seront communiquées plus tard, dans la Collection Études des Presses Universitaires de Perpignan, après une sélection des textes par des expert.e.s rapporteur.e.s anonymes au niveau international.

Date limite pour la soumission des propositions : 28 février 2019
Notification d’acceptation : au plus tard le 31 mars 2019
Date limite de préinscription : 31 mai 2019
Date limite d’inscription : 31 juillet 2019
Colloque : mercredi 27 – vendredi 29 novembre 2019

INSCRIPCIÓN (OBLIGATOIRE)
Conférencier.e.s : Gratuit

Auditeurs/Auditrices
• Étudiant.e.s (Master) : 5.000 Francs CFA (10 euros/12 USD)
• Étudiant.e.s (Doctorat) : 10.000 Francs CFA (20 euros/ 22 USD)
• Chercheur.e.s, Enseignants-Chercheurs : 30.000 Francs CFA (50 euros/ 55 USD)
• Collectifs : 30.000 Francs CFA (50 euros/ 55 USD)

*Ces frais couvrent kit du participant, attestation de participation, pauses café et déjeuners.

*Les accompagnateurs/accompagnatrices seront soumis aux mêmes conditions que les auditeurs/auditrices.

*Le paiement s’effectuera en monnaie locale FCFA à l’arrivée auprès de Mme Brou Angoran Adjoua Anasthasie.

Pour obtenir le “Certificat d’Assistance”, il faut avoir assisté à au moins 85 pour cent du total des sessions.

INFORMATIONS PRATIQUES

Temps de communication : chaque communication sera d’une durée de 25 minutes (à respecter scrupuleusement).

Déplacement et hébergement : les frais de déplacement et d’hébergement seront à la charge des participants. L’organisation fera des suggestions pour arriver à Abidjan, ainsi qu’une suggestion d’une liste d’hôtels au standard international. Il est conseillé de venir avec des vêtements d’été.

Visa : Une fois confirmée l’inscription au Colloque, vous recevrez une lettre d’invitation et les coordonnées des hôtels pour la demande de visa, nécessaire pour voyager en Côte d’Ivoire. Celui-ci peut s’obtenir dans les ambassades et consulats ivoiriens (conseillé) ou à l’aéroport d’Abidjan. Les démarches se font sur le site www.rdvvisas-ci.com. Vous n’avez pas besoin de visa si vous êtes citoyen de la CEDEAO ou de la République Centrafricaine, République de Congo, Maroc, Mauritanie, Seychelles, Singapour, Tchad, Tunisie et Philippines.

Monnaie : le franc CFA est la monnaie officielle de la Côte d’Ivoire (1 EUR =655,957 CFA/1 USD =596,449 CFA). Le change peut se faire à l’aéroport, les banques et hôtels.

Vaccins : à l’aéroport d’Abidjan il est exigé de présenter le carnet international de vaccin obligatoire contre la Fièvre Jaune. Il est recommandé : Hépatite A et Hépatite B, Typhoïde, Tétanos, Méningite. Prévoir des traitements Antipaludiques.

ASSESSEUR.E.S

Carmen Bernand (Université Paris X-Nanterre, France)
Jean-Pierre Tardieu (Université de la Réunion, France)
Marie Ramos Rosado (Universidad de Rio Piedras, Porto Rico)
María Elisa Velázquez (Instituto Nacional de Antropología e Historia, México)
Mayra Santos Febres (Universidad Nacional, Porto Rico)
Théophile Koui (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
Nancy Morejón (Academia Cubana de la Lengua, Cuba)
Agustin Loa-Montes (Massachussett University, USA)
Mara Viveros Vigoya (Universidad Nacional de Bogota, Colombia)
Quince Duncan Moodie (Universidad Nacional, Costa Rica)
Joseania Freitas (Universidade Federal do Bahia, Brasil)
Jean-Godefroy Bidima (Tulane University, USA)
Hanetha Vété Congolo (Bowdoin University, USA)

CONSEIL SCIENTIFIQUE

Luis Mancha San Esteban (Universidad de Alcalá, España)
Teresa Cañedo-Argüelles (Universidad de Alcalá, España)
Victorien Lavou Zoungbo (Université de Perpignan Via Domitia, France)
Alain Pascal Kaly (Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro, Brésil)
Claudia Mosquera-Labbe (Universidad Nacional de Colombia, Colombia)
M’baré N’gom (Morgan State University, USA)
Aurelia Martín Casares (Universidad de Granada, España)
John Antón Sánchez (Instituto de Altos Estudios Nacionales, Ecuador)
Jean-Arsène Yao (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
Georges Moukouti Onguedou (École Normale Supérieur de Maroua, Cameroun)
Inmaculada Díaz Narbona (Universidad de Cádiz, España)
Justo Bolekia Boleka (Universidad de Salamanca, España)
Véronique Solange Okome-Beka (École Normale Supérieure, Gabon)
Begong-Bodoli Betina (Université Gaston Berger, Saint-Louis, Sénégal)
Norberto Pablo Cirio (Universidad Nacional de La Plata, Argentina)
Marlène Marty (Université de Lille, France)
Wilfrid Miampika Moundélé (Universidad de Alcalá, España)
Chantal-Allela Kwevi (Université Omar Bongo, Gabon)
Clément Akassi Animan (Howard University, USA)
Frédéric Lefrançois (Université des Antilles, Martinique, France)

COORDINATEUR PRINCIPAL

Jean-Arsène Yao (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)

ASSESSEUR DE COORDINATION

Victorien Lavou Zoungbo (Université de Perpignan Via Domitia, France)

COMITÉ TECHNIQUE

Brou Angoran Adjoua Anasthasie (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
Koné Ténon (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
Yapi Julien (Université Alassane Ouattara, Côte d’Ivoire)
Sylvia González (Cresem, Université de Perpignan Via Domitila, France)
Tuo Ibrahim (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
Bih Tia Maurice (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)
Disfing Ohouo Armel Yapi, (Université Félix Houphouët-Boigny, (Côte d’Ivoire)
Fernanda Luz (Cresem, Université de Perpignan Via Domitila, France)
Bréhima Sidibé (Cresem, Université de Perpignan Via Domitila, France)